AtmoSud, responsable de la surveillance régionale des odeurs, anime le réseau de nez bénévoles en Paca. Chacun peut s’inscrire pour en faire partie - par téléphone ou depuis le site Internet de la mission régionale de Surveillance des odeurs : www.sro-paca.org - et transmettre ses observations, qui peuvent permettre de confirmer les premières constatations de l’observatoire des odeurs, de localiser les îlots de population fortement gênée et de rechercher leur source.

Chaque mois, le bénévole reçoit par courrier le questionnaire à remplir sur une période d'une semaine. Lors d'épisodes d'odeurs gênantes, les riverains font aussi part de leurs observations - pas besoin pour cela d’être inscrit comme nez bénévole. Ces observations spontanées ou plaintes sont enregistrées de façon systématique et harmonisée. Elles peuvent être déposées sur le site Internet ou via un N° Vert : 0 800 17 56 17.


Le site de la surveillance des odeurs publie enfin le suivi des rapports de plaintes (d’où provenaient les odeurs, qu’a-t-il été fait pour y remédier ?).

 

« LE PORT À VOTRE ÉCOUTE »

Un numéro d’appel, unique et ouvert à tous, est désormais en fonctionnement pour toute question ou renseignement concernant l’ensemble de la zone industrialo-portuaire (Zip), hors alertes ou incidents.

Avec Zip-com, en composant le 06 08 96 33 54, vous êtes orientés vers le Cyprès (Centre d’information pour la prévention des risques majeurs), qui se charge d’enregistrer toutes les observations et les questions sur la Zip et d’y apporter des réponses. Concrètement, suite à un appel qui décrit et localise un événement, Zip-com est en mesure de renseigner immédiatement la personne à l’origine du signalement si cet événement est déjà connu. S’il s’agit d’un évènement inconnu situé dans le passé, est alors mené un travail d’interrogation des services de l’État et des industriels avant retour vers le demandeur ; si un évènement inconnu est en cours, fait normalement exceptionnel, il conviendra de solliciter tous les relais potentiels (industriels, services de l’État, du Grand Port maritime de Marseille, des communes) avant de pouvoir fournir une réponse à l’auteur du signalement.

L’ensemble des appels reçus par Zip-com constitue une base de données, disponible sur Internet, où sont consignés la question posée, la réponse apportée et, le cas échéant, le complément d’information demandé. Ce dispositif vise à pallier l’absence d’un interlocuteur global vers lequel toute personne pourrait se tourner lorsqu’elle remarque un dysfonctionnement sur la Zip. Plus de question à se poser dorénavant et un réflexe à acquérir : 06 08 96 33 54.

 

L’information de la population à Fos

Coordonnée par le service Risques majeurs de la Ville, l’information des Fosséens en cas d’incidents passe d’abord par les sirènes d’alerte - une sur le toit de l’Hôtel de ville et deux autres au sud et au nord de Fos, afin de couvrir toute la ville -, qui retentiraient (hors tests chaque 1er mercredi du mois) s’il se produisait un événement sérieux.


Que faire dans ce cas ? Toutes les réponses se trouvent dans le Dicrim (Document d’information communal sur les risques majeurs), téléchargeable ici de la Ville et disponible sur papier en mairie. La commune est également dotée d’un automate d’appel, capable d’alerter et transmettre des consignes par téléphone et sms à toutes les personnes qui s’y sont inscrites (via le site de la Ville, rubrique Sécurité - Risques majeurs). Enfin, des campagnes de prévention et d’information sur le sujet sont menées dans les écoles.