Après 35 ans de bons et loyaux services, la capitainerie du port de plaisance s'offre une nouvelle jeunesse. Surplombant le port de plaisance Claude-Rossi pointe Saint-Gervais, culminant à 12 m au-dessus du sol, la capitainerie évoque un vaisseau spatial qui se serait posé là, au bord du golfe de Fos, veillant sur les bateaux qui occupent les 840 anneaux du port.

Bâti en 1986, cet édifice biscornu, tout en courbes, procure au site un cachet futuriste, faisant face au phare, le dernier construit en France, en 1978, classé monument historique. Mais voilà : la capitainerie accusait son âge et elle a donc fait l’objet d’une réhabilitation complète, qui a nécessité six mois de travaux pour un coût global d’environ 550 000 €. "Au niveau de son architecture, une capitainerie comme celle-ci, il n’y en a qu’une !" s’exclame Fabrice Roudière, le directeur du port. "Il n’y a rien de standard dans ses formes et ses nombreux angles morts entraînaient une importante déperdition d’espace. Depuis sa construction, à part les peintures, rien n’avait été refait. Aussi la capitainerie a-t-elle été entièrement réhabilitée, du sol au plafond, pour finir par les façades. » Menuiseries, étanchéité, pose de triple vitrage, système électrique, remplacement des radiateurs par une climatisation réversible : tout a été remis à neuf. « Grâce à l’utilisation de matériaux de première qualité, les performances énergétiques ont été optimisées, comme l’espace intérieur, où l’on a récupéré beaucoup de volume. Auparavant, à l’accueil, on avait l’impression d’être collé au mur ! Cet accueil bénéficie désormais d'un cadre agréable pour les plaisanciers. » Et la capitainerie, à la forme rappelant aussi celle d'un casque romain, clin d' œil à l'antiquité du port de Fos-sur-Mer, peut continuer à régner sur le port au moins pour les 35 années à venir…

 

Pavillon bleu des plages et des ports

La Ville de Fos-sur-Mer hisse donc cet été pour la 26e fois le Pavillon bleu d’Europe, ce signe d'excellence environnementale, sur la Grande Plage, celle du Cavaou et le port Claude-Rossi Saint-Gervais. L'obtention du label, créé en 1985 et présent dans 46 pays sur tous les continents, suppose de répondre à une série de critères très stricts. Pour les plages, il faut une eau de baignade de « qualité excellente » avec cinq contrôles par saison, un point d'eau potable, des poubelles sur la plage, la collecte sélective d'au moins trois types de déchets, une politique de recyclage et la mise en place d'actions d'éducation à l'environnement. Seules cinq communes des Bouches-du-Rhône ont obtenu le label l’an dernier. Pour les ports, au nombre de sept l’an dernier dans notre département, les critères concernent la prévention des pollutions et le traitement des déchets, le traitement des eaux usées des bateaux, des boues de dragage ou des liquides polluant les cales.

 

Port propre

En plus de son Pavillon bleu, le port Claude-Rossi Saint-Gervais est certifié par l’Afnor « Ports propres » depuis 2011, soit depuis la création de ce label, à l’instar de 17 ports de plaisance des Bouches-du-Rhône ainsi distingués l’an dernier. La certification est délivrée pour une durée de trois ans avec des audits de maintien tous les ans. Elle traduit une volonté forte de la part des gestionnaires de port de plaisance de prendre des engagements concrets pour lutter en faveur de la préservation des milieux aquatiques et du développement durable des activités littorales et marines. La démarche conduisant à la certification débute par l'établissement d’un diagnostic environnemental par un bureau d’études indépendant du port, qui dresse un état des lieux de l’existant, hiérarchise les sources de pollution et détermine en conséquence un programme d’actions pour améliorer la protection de l’environnement. Les actions à entreprendre concernent aussi bien la réalisation d’équipements contre les pollutions chroniques (ouvrages de traitement des eaux de carénages, de traitement des déchets spéciaux, de traitement des déchets ménagers, des eaux usées), la mise en place de moyens pour lutter contre les pollutions accidentelles (barrages filtrants, barrages absorbants), la réalisation d’économies en eau et en énergie, que la mise en place d’une politique de communication. Le personnel du port est enfin formé tous les ans à la démarche « Ports Propres » aussi bien sur le plan théorique que pratique, ainsi que les usagers du port sensibilisés.

 

 

 

 

Inauguration de la capitainerie et 26ème Pavillon bleu