Le tournoi Handi-pétanque, organisé depuis plus de dix ans par La Boule des pins et le Centre communal d'action sociale, est devenu une véritable institution à Fos-sur-Mer, très attendu de longue date par ses participants. En ce mercredi 20 septembre, ils étaient venus d'établissements spécialisés de Martigues, Port-de-Bouc, Saint-Chamas, Istres ou Salin-de-Giraud, pour former 24 équipes en triplettes, soit 72 participants ! Les parties se sont succédé tout au long de la journée, avec une pause pour le déjeuner, pris en commun sous la forme d'une très conviviale paella géante.

« Un moment incontournable d'amitié et de respect » : ainsi Jean Hetsch, Premier adjoint délégué au Développement du lien social, qualifie-t-il ce tournoi. Nathalie D'Amélio-Ben Guerrach, élue déléguée à l'Accessibilité et au Handicap, souligne pour sa part le sentiment de joie que partagent de façon visible tous les participants : « C'est un vrai bonheur; quand on les regarde, qu'on voit tous ces sourires, ça me fait chaud au cœur ! Et puis cette journée se déroule en extérieur, ce qui n'est pas si courant pour les personnes qui résident en institutions, dans un lieu accessible, l'activité mêle personnes handicapées et "valides", il y a toutes les formes de handicap... »

De leur côté, les éducateurs vantent les bénéfices qu'ils tirent de ce tournoi : « Vous ne pouvez pas réaliser tout l'impact d'une journée comme celle-ci sur nos pensionnaires, confesse ainsi l'un d'entre eux, en poste au Hameau du phare, à Salin-de-Giraud. Nous l'utilisons d'ailleurs au quotidien; quand l'un d'entre eux refuse par exemple de se baisser pour lacer ses chaussures, nous lui rappelons : "Tu t'es baissé pour ramasser les boules, tu peux te baisser pour faire tes lacets !" Et puis c'est une motivation pour eux de bien se comporter s'ils veulent "retourner aux boules" l'année suivante... »

Cette belle journée s'est achevée par la traditionnelle remise des prix, qui a vu l'ensemble des joueurs gratifié de coupes et médailles. L'occasion pour deux des participants de prendre le micro et pousser la chansonnette ! Amitié, partage et même complicité : telle est la recette de cette manifestation décidément exemplaire.