Depuis le début de cette semaine de la mi-août 2021, les Pompiers13 avaient présagé des départs de feu appuyés par un fort mistral et une tramontane. Alors que le département des Bouches-du-Rhône a été relativement épargné par d’importants feux de forêt durant la saison estivale (ndlr : le plus gros feu de l’année 2021 date du 6 avril avec 90 hectares de brûlés à Auriol), ce sont dans les départements limitrophes aux Bouches-du-Rhône que les sapeurs-pompiers bucco-rhodaniens ont été engagés pour prêter main-forte à leurs collègues, victimes de violents incendies.

Dans le cadre des dispositifs de renfort extra départementaux, et pour bâtir des synergies efficaces et adaptées au contexte opérationnel, les services départementaux d’incendie et de secours sont amenés régulièrement à franchir les limites de leurs territoires pour aller prêter main forte à d’autres entités et corps départementaux.

Après être partis en Grèce le 5 août dernier pour lutter pour contre un méga feu de forêt*, les Pompiers13 ont été engagés dans les départements du Var, du Vaucluse et dernièrement de l’Hérault.

Une colonne de renfort composée de 68 Pompiers13, de 12 camions citerne feu de forêt moyen, 4 véhicules léger tout terrain (VLTT) ainsi que 2 fourgons pompe-tonne a été mobilisée sur le sinistre du massif des Maures, dans le Var, dès lundi 16 août.

L’action des Pompiers13 est toujours en cours sur cette opération.

Le lendemain, c’est un groupe d’appui forestier, un GAF, qui a pris la direction de Beaumes-de-Venise dans le Vaucluse, soit 10 sapeurs-pompiers et 6 forestiers-sapeurs du département des Bouches-du-Rhône. Ce groupe qui oeuvre avec des bulldozers et broyeurs pour frayer un chemin aux secours s’est rendu par la suite dans le Var pour soutenir l’action des sapeurs-pompiers déjà sur place.

Ce mercredi 18 août, le GAF précité et une colonne de modules d’intervention lourd, MIL, (6 camions citerne feu de forêt super et 4 VLTT) comportant 20 Pompiers13 se sont rendus dans le Var.

Depuis cette fin d’après-midi, 56 soldats du feu, soit une colonne de renfort, prennent la direction de Saint-Pargoire dans l’Hérault.

Jeudi, c’est le soutien sanitaire avec un infirmier, un médecin, deux conducteurs et trois sapeurs-pompiers avec un véhicule de secours et d’assistance aux victimes, ainsi que le véhicule logistique avec 2 anciens sapeurs-pompiers et le véhicule atelier avec deux agents techniques partiront également dans le Var. Le sinistre du Var est évalué à près de 7 000 hectares partis en fumée. Les conditions météorologiques présentes sur le sud de la France accentuent la difficulté d’intervention des soldats du feu.

En revanche, à cette heure, le département des Bouches-du-Rhône est épargné par les incendies.

La force des secours permet de répondre aux besoins opérationnels du territoire, quel que soit l’étendu du sinistre. Une entraide rendue possible par la mobilisation chaque été des Pompiers13 dans le cadre du renforcement de la capacité de réponse opérationnelle. C’est dans ce cadre que 500 sapeurs-pompiers supplémentaires par jour sont mobilisés, en plus des 500 sapeurs-pompiers qui assurent l’activité opérationnelle courante et quotidienne, afin de couvrir l’ensemble des risques sur le territoire des Bouches-du-Rhône et pouvoir ainsi renforcer les départements voisins.

Les Pompiers13 rappellent que le 18 et 112 sont des numéros uniquement réservés aux urgences. Ils rappellent également que tous jets de mégots et barbecues sauvages effectués dans ces conditions sont considérés comme actes criminels.

* 6 Pompiers13 sont revenus de Grèce hier et 23 autres sont en transit pour rejoindre le département.

Communiqué de presse du 18 août 2021 transmis par Pompiers13