"Ce n'est pas possible de se situer dans un bassin économique comme le nôtre et de ne pas en bénéficier ! ", s'exclame James Strauss, entraîneur de l'équipe première de l'Étoile sportive (ES) fosséenne, qui évolue au niveau régional (en DHR). Actuel responsable d'un centre sportif départemental de 5 ha, dans les quartiers nord de Marseille, et ancien éducateur de l'Association départementale pour le développement des actions de prévention (Addap 13), l'homme est sensibilisé par son parcours aux problématiques de l'insertion. Il a trouvé au sein du club de football fosséen, qui compte 420 licenciés et plus de 40 bénévoles, les conditions idéales pour monter un projet qui place « La performance sportive et économique au service de l'insertion ». Baptisé Sife, pour « Sport, insert'foot, formation,emploi », ce dispositif ambitionne de s'adresser aux demandeurs d'emploi issus du monde du football,qui s'inscrivent dans une démarche d'insertion et souhaitent s'investir dans un club de football local amateur. Il concernera ainsi aussi bien les joueurs que les dirigeants ou éducateurs bénévoles : en échange de leur engagement au sein du club leur sera proposé un véritable parcours d'insertion, qui passe par une première phase de diagnostic pilotée par l'ES Fos, pour « évaluer les savoir-faire et les savoir-être » des postulants. Ensuite, une formation professionnelle de 400 h leur garantira un accompagnement sur mesure et multiforme, s'appuyant sur un tuteur individualisé.

Vivre une passion et trouver un métier

« Beaucoup de jeunes sont en situation d'échec scolaire et d'emploi, analyse James Strauss. Grâce à notre partenaire, nous irons au-devant des entreprises pour enregistrer leurs besoins réels en termes d'embauche et nous formerons ces jeunes aux métiers qui recrutent. Nous disposerons ainsi de salariés intérimaires formés, pour pouvoir ensuite les intégrer durablement (alternance, CDD, CDI). » Ce partenaire, c'est A2I (Actual Insertion par l'intérim), 2e acteur national de l'intérim d'insertion avec 190 agences. « Aux entreprises, nous dirons : "je ne vous demande pas d'argent, je vous demande de l'emploi". Et être un sportif est un atout : on s'inscrit dans une dynamique, on est ponctuel, on a l'esprit d'équipe, la combativité... »

En outre, les clubs professionnels ont l'obligation légale d'accompagner les jeunes en fin de contrat au sein de leur centre de formation vers une aide à l'insertion professionnelle,et rencontrent des difficultés dans ce domaine. Le Sife peut être une solution et des contacts prometteurs sont déjà établis avec un grand club professionnel local... « Intégrer ces jeunes constituera un recrutement de qualité, pour permettre à l'ES Fos d'atteindre le niveau national, explique l'entraîneur. Nous allons faire grandir ce club et le pérenniser. »

Le maire de Fos-sur-Mer soutient activement la démarche : « Toujours très attentif à toutes propositions susceptibles d'apporter des solutions aux nombreux demandeurs d'emploi que compte la commune, j'ai proposé un soutien de la collectivité dans la mise en relation entre l'ES Fos, porteur de projet, et les acteurs économiques locaux indispensables à l'aboutissement de ce dispositif innovant », annonce-t-il.
Une première réunion a été organisée lundi 6 mars pour présenter le Sife aux entreprises de notre bassin d'emploi. Les premiers contacts ont été pris.