Pays

CAMBODGE

Capitale

Phnom Penh

Nombre d’hab

16,2 millions

Monnaie

Riel

Langue

Khmer

Monument principal

Angkor

Gastronomie

Poisson Amok

Sport National

Boxe khmère

 

Lors de la préparation de mon tour du monde j'avais pu lire que certaines frontières en Asie du Sud-Est étaient rongées par la corruption. Les règles sont un peu floues et pour peu que l'on ne connaisse pas ses droits on peut se retrouver à payer bien plus que le prix de base.

Bien entendu, mon passage de la frontière cambodgienne correspondait bien à ce que j'avais lu. En me renseignant j'avais pu voir que le prix du visa était de 30$, pas plus. Ce qui n'empêcha pas le douanier de tenter de demander plus mais en insistant bien sur le prix officiel et en étant patient j'évitais ainsi de payer plus. Voyager en vélo se révélait ici salutaire car de nombreux touristes voyageant en bus ne peuvent se permettre d'attendre que les douaniers se décident à leur faire payer le prix réel.

[Bien joué Hugo, tu ne jouerai pas au Poker toi ?]

Étant donné que je venais d'organiser des vacances en famille au Laos environ deux semaines après mon entrée au Cambodge, ma visite de ce pays allait devoir être express. Il y avait cependant une étape non négociable que je devais absolument voir mais celle-ci se trouvait fortuitement sur ma route donc ça arrangeait bien mes affaires : Angkor Wat.

Mon séjour au Cambodge commençait donc avec Battambang, une petite ville touristique de l'Ouest du pays qui gardait encore des traces de la colonisation française en Indochine. Pour y parvenir depuis la frontière j'avais traversé des campagnes bien plus sèches et arides que ce qu'on pouvait voir en Thaïlande. Les gens que je croisais sur la route me semblaient également moins souriants et avenants mais comme j'allais le voir lors de ma visite de Battambang, cela peut aisément s'expliquer suite à leur histoire tragique sous le régime de Pol Pot.

Suite à ça je devais donc atteindre Siem Reap mais le temps m'était toujours compté. J'optais donc pour un moyen original de locomotion, le bateau. Les deux villes étaient reliées par le fleuve Sangker, fleuve qui débouchait sur le plus grand lac du pays, et de nombreux touristes et moi-même effectuèrent la traversée durant quelques heures. L'occasion de voir des villages entiers construits sur l'eau et des pêcheurs flottants sur des sacs plastiques.

Une fois à Siem Reap, la ville qui abritait le fameux temple, un peu d'organisation allait être nécessaire. En effet, Angkor Wat est visité par des milliers de visiteurs chaque année et un « forfait » est nécessaire pour y entrer. J'avais opté pour un forfait d'un jour qui ne me permettrait de voir que l'essentiel du site. En attendant j'en profitais pour continuer mes expériences culinaires et le Cambodge me réservait de drôles de surprises de ce côté-là. Rats, serpents, araignées... Il faut vraiment mettre de côté ses a priori pour franchir le pas et ingurgiter de tels aliments (et pas toujours pour le meilleur).

[C'est dur, tu tente des choses, c'est bien le principal. Mais quand même, l'araignée, je sais pas...]

Le temple en lui-même était incroyable, Angkor Wat est en fait un site regroupant de nombreux monuments et s'y balader en étant le témoin de cette riche histoire est un immanquable. Ceci est néanmoins un peu terni par le nombre incalculable de touristes, pas toujours courtois. Alors que d'autres lieux comme le Taj Mahal sont également noirs de monde, cela ne ressortait pas autant qu'à Angkor Wat.

Je restais tout de même satisfait d'avoir coché un autre lieu très important pour moi à visiter et me remettais ensuite en route pour atteindre le Laos. Mis à part quelques curiosités locales comme un temple juché en haut d'une montagne je ne vis plus rien de particulier au Cambodge et j'atteignais donc la frontière laotienne cinq jours avant la réunion avec ma famille.

À venir : Ep.20 : Celui qui retrouve la famille au Laos.