Pays

THAILANDE

Capitale

Bangkok

Nombre d’hab

69,23 millions

Monnaie

Bath

Langue

Thai

Monument principal

Palais royal, Wat Pho

Gastronomie

Pad Thai

Sport National

Muay Thaï, Boxe

 

L'arrivée en Thaïlande me réservait une mauvaise surprise. Alors que le vol s'était parfaitement déroulé, lors du débarquement et de la réception de mes bagages j'eus le déplaisir de retrouver ma tente complètement éventrée et donc inutilisable pour le reste du voyage. Un petit coup dur qu'il allait falloir régler assez vite.

Heureusement, les mauvaises nouvelles s'arrêtaient là et j'avais eu la chance de prendre contact avec une famille d'expatriés fosséens, les Michel, avant mon arrivée en Thaïlande. La famille Michel me suivait en effet sur mon compte Instagram et ils m'avaient proposé de m'héberger pour quelques jours lors de mon arrivée à Phuket.

Mon séjour en Thaïlande commença donc extrêmement bien et les Michel furent des hôtes formidables que je remercie encore aujourd'hui. Grâce à eux je pus comprendre un peu mieux les us et coutumes de ce nouveau pays, goûter de la nouvelle nourriture, m'organiser plus efficacement pour faire des visites...Bref, une sacrée aide !

[On peut toujours compter sur les fosséens, toujours !]

La Thaïlande marquait aussi le retour de la viande dans mon régime alimentaire puisque cette dernière était absente de la plupart de mes repas en Inde.

Et plus particulièrement un type de viande atypique pour nous autres européens, les insectes. Globalement ce fut dans cette partie du monde que j'eus mes expériences culinaires les plus étranges. Un autre plus pour moi fut la possibilité d'entraîner mon palais à la nourriture épicée, mon défi personnel étant de manger les mets les plus piquants possibles afin de me préparer à des plats très relevés dans d'autres pays d'Asie.

 

Après environ une semaine passée à visiter Phuket et faire réviser mon vélo je pus me remettre en route, direction la capitale : Bangkok. Toujours sans tente mais fort heureusement le climat fut assez chaud tout du long pour me permettre de dormir à la belle étoile sans avoir froid.

Pour la petite anecdote, une nuit, alors que je m'étais installé sous un abri en haut d'un promontoire, des policiers vinrent m'interroger, alertés par des riverains qui m'avaient vu m'installer. Bien sûr le dialogue fut compliqué mais en fin de compte ils comprirent que j'étais juste un voyageur de passage et ils tinrent à prendre une photo avec moi avant de partir et de me relaisser dormir.

[On vous le dit, Hugo Superstar ! Dénoncé, mais relaxé puis admiré ...]

 

J’expérimentais également une nouvelle technique de demande d'hébergement : l'hospitalité dans les temples bouddhistes. De nombreuses fois les moines m'acceptèrent dans les temples, m'accordant même des chambres de temps en temps voire des repas.

Rouler le long de la côte Est du pays du sourire fut très agréable et les plages étaient réellement magnifiques. S'ajoutent à cela les marchés alimentaires le long du chemin et j'étais le plus heureux des hommes. 

Pour mon séjour à Bangkok, j'avais réussi à rentrer en contact avec un groupe de cyclovoyageurs français qui y restaient en même temps que moi. De plus l'auberge dans laquelle nous étions ne comptait aucun autre voyageur ce qui fait que nous avions ce logement pour nous seuls. Partager nos expériences de voyages furent de très bons moments et très instructif pour moi, finalement assez néophyte comparé à eux.

La visite de la capitale fut intéressante mais néanmoins pas inoubliable. Je me souviens avoir été surpris par des bâtiments aussi modernes que ce que l'on peut trouver dans des capitales occidentales ou bien encore au Japon. Le contraste vient alors du fait que l'on peut trouver des étals servant des mets bien étranges, tels que de la viande de crocodile, juste aux pieds de ces géants de verre et d'acier.

[Cherchez la photo dans le diaporama ci-dessus, ce n'est pas juste "la viande de crocodile", c'est le croco en entier !]

Beaucoup de circulation ce qui fait qu'il était difficile de circuler même en vélo et il est très facile de se perdre. Heureusement Bangkok dispose d'un réseau de bateaux qui profite des nombreuses rivières de la ville pour se déplacer plus efficacement. Mais la Thaïlande est un pays qui se révèle à travers ses paysages et ses habitants donc on pardonnera ce faux-pas de la capitale !

[Bam, le Faux-pas de la capitale. 1 étoile sur trip Advisor]

Les derniers kilomètres jusqu'à la frontière cambodgienne se firent tranquillement et j'arrivais sans heurts devant les douaniers (et leur corruption mais ceci est une autre histoire).

À venir : Ep.19 : Celui qui ne soudoie pas les douaniers au Cambodge.