Pays

COREE DU SUD

Capitale

Séoul

Nombre d’hab

51,64 million

Monnaie

Won

Langue

Coréen

Monument principal

Gyeongbokgung

Gastronomie

Kimchi

Sport National

Taekwondo

 

Après Taïwan vint un pays que j'attendais tout particulièrement, la Corée du Sud ! À l'instar du Japon, de nombreux produits culturels coréens parviennent jusqu'en France et j'étais très curieux d'en apprendre plus au sujet de ce pays.

Mes premiers jours furent donc passés à Séoul, la capitale et plus grande ville du pays. Sur de nombreux aspects elle me rappela Tokyo si bien que j'eus d'abord du mal à voir des différences entre les deux mégalopoles. C'est une ville moderne, propre, où l'on peut trouver à peu près tout du moment que l'on sait où chercher et qui dispose de nombreux lieux culturels à visiter. La différence majeure vint finalement de la cuisine coréenne. Alors que jusqu'à présent les cuisines japonaises et thaïlandaises étaient mes références en matière de cuisine asiatique, les spécialités coréennes rentrèrent en trombe dans mon top culinaire. Les barbecues coréens, normalement assez connus à travers le monde, étaient à la hauteur de leur réputation, et les nombreux fruits de mer et poissons enchantaient mes papilles. Ce fut une nouvelle occasion d'étendre mes dégustations avec par exemple les ananas de mer, les concombres de mer ou bien encore le poulpe cru.

[Comme nous l'avons écrit en introduction, nous écrivons ces lignes juste avant midi. Merci pour l'info, nous nous mettons en recherche d'un restaurant coréen dans le coin. Une adresse à nous fournir ?]

Ce fut également l'occasion de rencontrer de nouveaux joueurs et de passer un peu de temps avec eux. Certains habitant à d'autres endroits du pays, ils me proposeront alors de faire un arrêt chez eux lorsque je traverserai leurs villes.

[Si notre mémoire est bonne, tu nous avait parlé que tu jouais à Smash Bros sur Nintendo, on se rend pas bien compte, la communauté est si grande que cela ?]

Toutefois, lors de mon départ de Séoul, j'eus une petite déception lorsqu'à la sortie de la ville je découvrais des paysages en deçà de ceux que j'avais pu admirer à Taïwan. La campagne restait jolie mais il était difficile de s'émerveiller devant ce que je voyais après mes deux précédents pays.

En revanche le réseau cycliste était au top et circuler en vélo était un vrai plaisir. Les coréens disposent d'ailleurs d'une sorte de « passeport » que l'on doit tamponner en fonction des différents endroits que l'on visite dans le pays. Je n'ai malheureusement pas pu tout remplir lors de mon passage en Corée mais je garde précieusement l'idée dans un coin de ma tête !

 

J'en reviens à la culture coréenne mais tout au long du pays j'eus la chance d'en découvrir de nombreux aspects. Il faut savoir que la Corée du Sud a beaucoup souffert de ses voisins (Chine, Japon) mais a su garder une identité unique et vraiment différente de tout ce que j'ai pu voir ailleurs en Asie. Le plus impressionnant étant sans doute les petits villages d'époque que l'on peut trouver un peu partout dans le pays. Mon passage au village culturel Gamcheon, en périphérie de Busan, fut à cet égard assez incroyable.

La Corée du Sud ne reste pourtant pas tournée vers le passé et propose beaucoup d'activités modernes que je n'ai retrouvé nulle part ailleurs. Je me suis par exemple ainsi retrouvé dans un « bar à pêche » où le but est de pêcher le plus gros poisson pour la beauté du sport (avant de les relâcher dans le bassin). Petit coup dur pour moi en tant que fosséen car en une heure je ne parvins pas à attraper quoi que ce soit alors qu'un enfant d'une dizaine d'années à côté de moi enchaînait les prises...

 

 

Mon périple en Corée du Sud s'acheva donc à Busan, une grande ville du Sud Est du Pays où j'avais prévu de prendre un Ferry (pour changer un peu de l'avion) qui devrait m'emmener jusqu'au Japon. Comme d'habitude, je fis de nombreuses rencontres dans mon auberge de jeunesse dont un jeune Suisse en particulier. Arsénie, profitait de ses vacances d'été pour voyager à travers l'Asie et sa prochaine étape coïncidait avec la mienne. Nous convenions donc de faire un bout de route ensemble au Japon, ce qui allait drastiquement changer ma façon de voyager, au moins pour un temps.

À venir : Ep. 25 : Celui qui se reconnecte au Japon