Pays

PHILIPPINES

Capitale

Manille

Nombre d’hab

105,89 millions

Monnaie

Peso Phillipin

Langue

Phillipin

Monument principal

Boracay

Gastronomie

Abodo Phillipin

Sport National

Arnis

 

Si une ville devait remporter la palme de celle que j'ai le moins aimé durant mon voyage alors ce serait sans nul doute Manille !

Mon séjour aux Philippines commençait en effet ici et hormis des gens dont j'avais d'abord fait la connaissance via internet et d'autres voyageurs logeant dans mon auberge, rester dans la capitale ne fut pas la meilleure des expériences. Les lieux touristiques y sont en effet très peu nombreux, la circulation y est infernale et enfin il faut être particulièrement prudent lors de ses déplacements. Mon conseil à ceux désirant se rendre dans ce pays serait donc le suivant : ne restez pas à Manille et allez profiter du reste du pays !

 

 

Car oui, les Philippines sont un pays magnifique où je pris beaucoup de plaisir à en arpenter les routes ! Le pays est particulier en cela qu'il est en fait un gigantesque archipel et l'on peut donc choisir de nombreuses routes différentes pour aller d'un point A à un point B.

Une fois Manille quittée, mon voyage commença avec le volcan Taal. Imaginez : un tout petit lac, au cœur d'un volcan, au milieu d'un grand lac, au sud de la plus grande île des Philippines.

[C'est dur à imaginer, notre cerveau s'est embrouillé, on a du s'y reprendre à deux fois pour comprendre !]

Et ceci n'était qu'une seule des nombreuses merveilles de la nature que cache ce pays !

Des « Chocolate Hills » aux plages de sable blanc en passant par des cols montagneux, mon trajet en vélo sur l'archipel fut un grand moment pour moi.

La visite du pays me réservait également des expériences insolites comme cette première nuit sur l'île Mindoro où, à l'instar d'une certaine nuit en Inde, je demandais l'hospitalité dans un commissariat de police. La différence fut ici que je dormis directement dans une cellule et non dans un dortoir. Dépaysement garanti !

Au total ce fut pas moins de six îles différentes que je traversai, avec une préférence pour l'île de Panay, avant d'atteindre ma destination finale : Cebu City.

 

Les Philippins que je croisais étaient en grande majorité des gens adorables et toujours prêts à aider. Tout sourires, il n'était pas rare, anglais aidant, d'engager des conversations enjouées avec eux. Du fait de la colonisation espagnole, puis plus tard de la présence américaine sur le territoire, je n'avais quasiment pas l'impression d'être en Asie et ce jusqu'à la nourriture servie ici, à 180° de ce que l'on peut trouver sur le continent asiatique. Cela se retrouvait également du côté du sport favori de la jeunesse philippine, le Basketball. Tout cela aida sans doute à faciliter l'ouverture et le dialogue auprès des locaux.

Bien sûr, si la culture est proche de la nôtre, cela ne restait pas un pays aussi riche que d'autres en occident et je pus donc assister à des scènes comme des femmes effectuant leur lessive dans une rivière ou bien encore ce père et son fils à pied sur la route et transportant de nombreuses marchandises sur leurs dos.

 

Lorsque j'arrivais enfin à Cebu, ce fut après être passé de routes bien plates et calmes en bord de mer à des routes sinueuses et ardues en montagne. Un peu de repos allait donc être salutaire avant mon prochain vol. Si Cebu, de manière similaire à d'autres villes aux Philippines, n'était pas particulièrement agréable à visiter, cela restait tout de même bien plus intéressant que Manille et le temps passé ici y fut bien plus supportable.

[Oula, mauvaise expérience Manille]

Comparé à d'autres pays j'eus également moins de mal à trouver le carton nécessaire au rangement du vélo pendant le vol ce qui me fit un souci de moins, me laissant tout le loisir de penser à la prochaine étape, Taïwan !

 

À venir : Ep. 23 : Celui qui va vous convaincre d'aimer Taïwan