Il est projeté de construire une nouvelle station d’épuration en remplacement de la station actuelle. Cette dernière avait été mise en service en 1970, une extension avait été faite en 1990. Vieillissante, avec un génie civil en mauvais état, connaissant ces dernières années une surcharge hydraulique, une modernisation s’imposait. La prise en compte des perspectives d’évolution démographique à l’horizon 2040 conduisent ainsi à la construction d’une station d’épuration d’une capacité de 28 000 Equivalent Habitant, dont les performances de traitement permettront de respecter le niveau de rejet actuel et de réduire les apports d’azote et de phosphore.

Cette nouvelle station permettra aussi de faire face à des volumes supplémentaires par temps de pluie. Intégré au paysage, cet équipement sera conçu pour traiter les boues produites par la station, en limitant les nuisances olfactives et sonores. Le traitement biologique des boues se fera par filtration membranaire.

L’enquête publique portant sur la demande d’autorisation en vue de procéder à cette construction est ouverte jusqu’au 19 avril 2017. Le dossier d’enquête publique est à la disposition du public en mairie de Fos-sur-Mer, au service urbanisme. Christian Monfort a été désigné en qualité de commissaire enquêteur par le tribunal administratif de Marseille. Il tiendra des permanences à l’Hôtel de ville (lire ci-contre), au cours desquelles les administrés pourront lui faire part de leurs observations, propositions et contre-propositions.

Au terme de l’enquête, le Préfet des Bouches-du-Rhône statuera par arrêté sur l’autorisation unique ou le refus, après avis du conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques.

 

 

Permanences du commissaire enquêteur :
Jeudi 30 mars 2017 de 14h à 17h
Vendredi 7 avril 2017 de 14h à 17h
Mardi 11 avril 2017 de 14h à 17h
Mercredi 19 avril 2017 de 14h à 17h