Créé, il y a 40 ans, sur le territoire industrialisé de Fos-sur-Mer, le SPPPI, Secrétariat permanent pour la prévention des pollutions industrielles, est un outil de dialogue et de concertation pour la prévention des pollutions, des risques industriels et de leurs impacts sur l’environnement et la santé.
Tous les acteurs (les associations, les collectivités dont la Ville de Fos-sur-Mer, l'État et établissements publics, les industriels ou encore les salariés) contribuent à mutualiser les savoirs et identifier les attentes ainsi que les pistes de solution. Alors que les préoccupations et inquiétudes des effets de la pollution sur la santé et l'environnement sont de plus en plus fortes, le SPPPI PACA, en collaboration avec de nombreux partenaires locaux, a décidé de lancer le dispositif Réponses pour donner naissance à un projet collégial et répondre ainsi aux demandes des populations en Santé-Environnement.

 

 

 

 

 

120 attentes recensées lors d'une concertation citoyenne

 

Lors de la concertation citoyenne organisée en 2019, auprès de 700 citoyens répartis dans 21 communes du pourtour de l'étang de Berre, 120 attentes des habitants et usagers du territoire ont été recensées. L'objectif du dispositif Réponses est d'apporter des solutions et de communiquer en toute transparence sur les moyens mis en œuvre ainsi que les résultats obtenus. Le mardi 8 décembre, le SPPPI a fait un point d'étape sur les actions réalisées, celles qui sont toujours en cours, les projets à venir ou retardés, essentiellement, selon les organisateurs,  en raison de l'épidémie de Coronavirus. Parmi les nombreux axes de travail, on peut citer l'amélioration des mesures des polluants sur notre territoire. Il y a également ce projet de la mise à disposition auprès du grand public de capteurs pour permettre aux habitants de mesurer la qualité de l'air directement chez eux. Parmi les actions déjà mises en place, on peut citer la création d'Allo industrie (https://www.allo-industrie.com/etang-de-berre/ ) qui permet aux industriels de communiquer en cas d'événement inhabituel sur leur site. La question du contrôle du respect des réglementations par les services de l'État se pose également, avec par exemple, des arrêtés préfectoraux imposant la réduction de l'activité industrielle à l'occasion des pics de pollution. La DREAL, Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du territoire, devrait d'ailleurs sortir en 2021 une plaquette d'information pour rappeler le travail de ses services en matière de contrôle des sites industriels, en précisant le nombre de contrôles réalisés sur notre territoire ou encore les sanctions possibles. Dans le registre de la santé, une meilleure prise en charge des patients souffrant de maladies professionnelles et environnementales fait également partie des actions menées dans le cadre du dispositif Réponses.

 

 

 

 

 

 

La Ville de Fos-sur-Mer pleinement impliquée dans Réponses

Le lien https://www.dispositif-reponses.org/attentes-et-actions/actions-fos_7 regroupe les différentes actions menées par notre commune dans le cadre du dispositif Réponses. Lors de la présentation des premiers résultats du plan d'action, le mardi 8 décembre, la Ville a d'ailleurs pu faire un point sur le travail mené autour de la communication auprès de la population pour communiquer, informer et sensibiliser la population sur la qualité de l'air grâce aux médias de la commune. L'encouragement et la favorisation des études en santé-environnement sur notre territoire est également l'un des dossiers conduit par la Ville avec, entre autre, le financement et le soutien de l'Institut écocitoyen pour la connaissance des pollutions. L'impact environnemental des projets d'aménagement et un entretien des espaces verts respectueux de l'environnement sont également des sujets suivis par la Ville de Fos-sur-Mer.

 

Une réunion publique organisée début 2021

Afin de rendre compte, comme prévu, de l'avancement du travail mené dans le cadre du dispositif Réponses, la présentation des premiers résultats du plan d'actions a donc été organisée le mardi 8 décembre par visioconférence, en raison de la crise sanitaire et du confinement en vigueur. Les organisateurs ont néanmoins rappelé qu'une réunion publique sera organisée au début de l'année 2021 pour permettre aux habitants de découvrir l'ensemble des mesures prises par les acteurs du territoire pour lutter contre la pollution.