D'abord sur le marché puis en fin de matinée au port de plaisance Claude-Rossi, le public a pu découvrir, le samedi 8 mai, ce projet d'implantation de trois éoliennes flottantes. Fruit d'une concertation lancée il y a 10 ans, regroupant une centaine d'acteurs locaux, institutionnels, professionnels de la mer et associations, avec notamment l'ADPLGF, Association de défense et de protection du littoral du golfe de Fos, ce projet de parc pilote avance. Il vise à implanter ces éoliennes flottantes au large des côtes, à 17 kilomètres de Port-Saint-Louis-du-Rhône. Selon le calendrier avancé par Provence grand large, l'installation du parc en mer est prévue en 2022 pour une mise en service en 2023.

Ces éoliennes d'une hauteur totale de 285 mètres, dont 100 seront immergés dans l'eau auront une capacité de production cumulée de 25MW, soit une production électrique équivalente à la consommation de 45 000 habitants. Du rivage, les trois éoliennes ressembleront certainement à des allumettes posées sur l'eau. Deux câbles, un sous-marin de 19 kilomètres, l'autre souterrain de 9 kilomètres, relieront les éoliennes flottantes à un poste électrique basé à Port-Saint-Louis-du-Rhône. Une partie des éoliennes, notamment la partie destinée à être immergée, sera construite sur un site industriel de Fos-sur-Mer.

Au-delà de la production d'électricité, ce parc pilote sera également équipé de matériel d'observation et d'étude de la faune et des écosystèmes marins, notamment pour mieux connaître l'activité des dauphins ou encore suivre le comportement des oiseaux marins.