Pour l’heure, la municipalité prévoit d’implanter sept bibliothèques partagées dans les différents quartiers de la commune, notamment près de la Maison de la mer, à proximité du foyer de la Farigoule ou encore place de la Paix dans le centre ancien. Elles permettront aux lecteurs assidus ou occasionnels d’échanger facilement des livres. Elles éveilleront aussi, certainement, la curiosité de nombreux riverains qui pourront profiter d’une offre variée afin de découvrir ou redécouvrir les plaisirs d’un bon bouquin. À chaque fois, une centaine d’œuvres sera mise à disposition. Le destin des bibliothèques partagées sera ensuite entre les mains des habitants qui déposeront librement leurs livres et en prendront de nouveaux.

Un projet participatif

Avant de profiter de ces nouvelles bibliothèques, les Fosséens pourront participer au projet et laisser libre cours à leur imagination en proposant, au travers d’un concours organisé sur les réseaux sociaux de la Ville, des idées de dessins ou peintures pour les décorer, avec à chaque fois un design en adéquation avec le lieu d’implantation. Les services municipaux relèveront ensuite le défi de la fabrication et l’installation.

De véritables lieux d’échanges

À Fos-sur-Mer, des bibliothèques partagées existent déjà, notamment à la Maison pour tous. Dans le hall d’accueil, les livres sont librement accessibles  avec cette pancarte explicative : « Prenez ce qui vous plaît, déposez ici livres ou BD dont vous ne vous servez  plus, prenez sans rien déposer, déposez et prenez, c’est comme vous voulez, dans le respect des livres et des lecteurs ». Une centaine de livres sont également mis à disposition, près de la superette du centre commercial de la Jonquière. En place depuis moins d’un an, le succès a été immédiat. Armand, le gérant, explique : « On voit très régulièrement des personnes venir  pour prendre un livre ou en laisser. Parfois, ils en profitent pour discuter et échanger entre eux. Les habitants ont réellement adopté le système. » Un peu plus loin, toujours dans le quartier de la Jonquière, Annie a installé la sienne depuis plus de deux ans devant sa maison : « Aujourd’hui, je compte entre 300 et 400 livres, essentiellement des romans. Il y a du passage tous les jours. Tout se passe dans le respect et la bienveillance, il n’y a pas de dégradation et cela marche très bien ». C’est d’ailleurs Annie qui s’est rapprochée de la Ville pour développer l’offre de bibliothèque partagée. L’idée a séduit la municipalité qui va donc les mettre en place. Nul doute qu’elles devraient rapidement attirer de nombreux lecteurs en herbe ou confirmés.