Dans le strict respect des réglementations en vigueur, la Police municipale (PM) de Fos-sur-Mer met en service les caméras Lapi. Situées aux entrées Nord, Ouest et Sud de la commune, elles sont placées près de l’Office de tourisme, au niveau du rond-point des donneurs de sang ou encore le rond-point des Vallins. Elles enregistrent en temps réel, les plaques d’immatriculation de tous les véhicules entrant ou sortant de la ville. Ces données sont ensuite rassemblées sur des serveurs informatiques. Si les policiers municipaux ne peuvent pas y avoir accès directement, une convention de coordination entre la commune et la préfecture permet, en revanche, à la Ville de mettre à disposition ces données à ce que l’on appelle les forces de sécurité de l’Etat, avec notamment les policiers nationaux, gendarmes ou encore les douanes. Son utilisation est donc très réglementée et ne peut se faire que dans un cadre légal précis pour permettre aux enquêteurs de résoudre tous types d’affaires délictuelles comme, par exemple, des cambriolages, des vols de véhicules ou encore des trafics.

Au-delà d’une coopération étroite pour aider les forces de l’ordre à mener et résoudre des enquêtes, la mise en service des caméras Lapi est également un outil important de dissuasion et ainsi éviter tout passage à l’acte délictuel sur notre territoire. Plus largement, pour mener à bien leurs missions,  l’ensemble des services de police et de gendarmerie peuvent s’appuyer également sur les 74 caméras du Centre de supervision urbaine de Fos-sur-Mer. En complément, ce  système permet aussi à la PM de procéder à de la vidéo-verbalisation, dans certains secteurs de la ville pour lutter contre les véhicules  gênants.