Dans le cadre du Festival environnemental Regain 21, rendez-vous le samedi 18 septembre au cinéma l'Odyssée de Fos-sur-Mer pour une projection des films mis à l'honneur en avril dernier par le jury du concours de courts-métrages lancé au début de l'année 2021. Organisé par le cinéma en partenariat avec la Ville de Fos-sur-Mer, le concours de courts-métrages Regain 21 était l’occasion pour les cinéphiles amateurs ou confirmés de réaliser des films traitant exclusivement de l’environnement avec des images tournées essentiellement dans notre commune. Un challenge relevé haut la main par la Maison des jeunes, la Maison de quartier du Mazet ou encore les enfants et animateurs du périscolaire de l’école du Mazet. Plus motivés que jamais, les jeunes comme les adultes ont joué le jeu à fond, avec la fierté et la joie de présenter leurs œuvres. En mai dernier, Votre Mensuel sur le travail remarquable mené par les jeunes et leurs animateurs

 

Fos Land, de la Maison de quartier du Mazet

Le 14 avril dernier, le jury du concours de courts-métrages décernait une mention spéciale à Fos land, réalisé par la Maison de quartier du Mazet. Et c’est vrai qu’en le visionnant, on peut être admiratif du résultat obtenu. Les enfants ont utilisé la technique de la pixellisation, c’est-à-dire la construction d’un film d’animation à partir de photos et de dessins. Encadrés par leurs animatrices Lorena et Laurie, huit jeunes, âgés de 10 à 12 ans, Mathilde, Selena, Thomas, Fethie, Alicia, Maxence, Samara ou encore Lina ont relevé le défi en trois jours. Lorena, animatrice de la Maison de quartier, explique :
« Nous étions aidés par la réalisatrice Camille Goujon, et les enfants ont tout fait, du choix de l’histoire à l’enregistrement des dialogues en passant surtout par la conception des images et l’articulation des animations. Imaginez qu’il faut environ 1500 photos pour réaliser deux minutes de film, le travail a été énorme ! Nous sommes vraiment fiers du résultat. ». À ses côtés Maxence, 11 ans, précise : « La réalisatrice nous laissait faire comme nous le voulions, elle était là pour nous aider, c’était vraiment super ».
Samara ajoute : « Nous sommes vraiment très contents d’avoir gagné un prix lors du concours, on espérait vraiment recevoir quelque chose parce que nous nous sommes donnés à fond dans ce projet. »

Blue, de la Maison des jeunes

Également mis à l’honneur par le jury du concours de courts-métrages Regain 21, Blue met en scène des enfants se racontant des histoires effrayantes. L’un d’eux revient sur la disparition d’une tortue à cause de la pollution. Ils décident alors d’agir pour l’environnement. Pendant six semaines, tous les samedis après-midi, huit adolescents de la Maison des jeunes (MDJ) avec Carla, Ilyas, Alan, Jessica Alexa, Shemsy, Sarah ou encore Éline n’ont pas ménagé leurs efforts pour réaliser leur film. Aidés par Manon et Sophie, leurs animatrices, les jeunes ont, là aussi, pris le projet à bras le corps avec l’écriture du scénario, le tournage, la réalisation, le montage sans oublier  la musique. Carla raconte : « Nous avons tourné des scènes à la Maison pour tous, puis nous sommes allés sur la plage du Cavaou. À tour de rôle, nous passions devant la caméra pour jouer ou derrière pour la technique. On a vraiment fait notre maximum et nous sommes très contents du résultat.» Un enthousiasme relayé par Sophie, l’une des animatrices de la MDJ: « C’était vraiment une belle aventure, les jeunes se sont donnés à fond, le groupe était très soudé. Ils méritaient vraiment d’être mis à l’honneur. Nous sommes très fiers d’eux ! » 

Les enfants du périscolaire du Mazet

Dans le cadre des activités périscolaires, à la pause déjeuner ou juste après les cours, les enfants des écoles de Fos-sur-Mer ont mené différents projets en lien avec l’environnement, dans le cadre du prochain festival environnemental Regain 21 initialement prévu en avril et décalé à septembre prochain. À l’école élémentaire du Mazet, sept enfants de CM2, Sherine, Shaily, Selena, Lisa, Solenza, Marine et Isaure, ainsi que Stéphanie, leur animatrice, ont décidé de réaliser un court-métrage. Stéphanie raconte : « Notre film évoque la volonté des enfants d’avoir une planète plus propre. L’idée, c’est qu’en donnant le pouvoir aux plus jeunes, on arrivera à changer les choses pour un monde plus solidaire et soucieux de l’environnement.»
Une fois par semaine, d’octobre à début février, à la pause déjeuner, les enfants vont, ici aussi, s’investir à fond dans ce projet. Isaure précise : « On a vraiment été libre de faire ce que nous voulions et d’avoir nos propres idées. On a tous travaillé ensemble, on mettait les idées en commun, on a tout fait, des dialogues aux chorégraphies ou encore les photos. »
 Juste à côté d’elle, Shaily ajoute : « Nous avons appris plein de choses, c’était vraiment une très belle expérience. On espère tous avoir l’occasion d’en refaire un. » Notons enfin que, dans le cadre du festival environnemental Regain, sans participer au concours de courts-métrages, les enfants de l’école Gerachios et Giovanni, leur animateur, ont réalisé un très beau clip, de l’écriture des paroles jusqu’à la mise en scène.

Vous pourrez voir ou revoir ces courts-métrages et l’ensemble des films sélectionnés par le jury sur Internet, sur la page Youtube de la Ville de Fos-sur-Mer.