En novembre 2017, une campagne d'échenillage s'est déroulée en ville, par des prestations au sol, ainsi qu'en colline, sur les 72 ha communaux par hélicoptère. Elle visait à limiter les populations de chenilles processionnaires du pin, ravageurs très urticants et relativement dangereux pour les hommes et certains animaux (chiens, chats, chevaux...). Cet après-midi, les équipes de la Ville se sont chargées manuellement des derniers nids récalcitrants. Voilà la commune parée - hormis bien sûr le domaine privé.