L’adoption du budget est un moment très important pour la collectivité. Il est tout d’abord l’occasion de faire un point sur la santé financière de la commune. La Ville de Fos-sur-Mer affiche, par exemple, une épargne nette par habitant de 474 euros, un chiffre quatre fois supérieur à la moyenne des communes de même taille. Si la crise sanitaire devait, comme en 2020, avoir un impact sur l’épargne de gestion, la commune dispose d’une épargne nette suffisante pour financer ses projets d’investissements. Un autre indicateur important est le taux d’endettement. En privilégiant l’autofinancement, la Ville n’est pas dépendante de l’emprunt pour ses investissements. Ainsi, le temps nécessaire pour solder l’intégralité de la dette de la commune est d’un an et trois mois, très loin des 12 ans considérés comme le seuil d’alerte fixé par les services fiscaux.

Fos-sur-Mer est frappée une nouvelle fois, par l’État, d’une dotation globale de financement négative. Depuis 2017, la Ville aura contribué, en versant plus de 6,2 millions d’euros, au redressement des finances publiques nationales. À noter enfin que la dotation de la Métropole Aix-Marseille-Provence s’établit, comme en 2020, à plus de 29 millions d’euros. Mais la question du transfert des compétences reste  encore et toujours d’actualité. La Métropole est, par exemple, revenue en arrière sur la question des déchets, pourtant de son ressort. Considérant qu’elle n’est compétente que pour les ordures ménagères - donc pas pour la déchetterie -, elle impose désormais aux communes une convention pour tout le reste, qui leur sera donc facturé.

 

La Ville maintient le cap

Après un budget 2020 très impacté par les conséquences de l’épidémie de Covid-19,  tant en dépenses supplémentaires, pour faire face à la pandémie et soutenir le commerce local, qu’en terme de perte de recettes à cause de la fermeture d’équipements et de services, le budget 2021 sera encore marqué par la crise sanitaire. Présente aux côtés des Fosséens depuis le premier confinement, la Ville continuera à aider et soutenir la population et les professionnels dans cette période difficile, tout en réaffirmant sa volonté d’offrir un très haut niveau de service public,  développer de nombreux projets et réaliser d’importants investissements, plus de 20 millions d’euros au total, afin d’ offrir un cadre de vie chaque jour amélioré. Malgré les difficultés actuelles, la gestion saine et équilibrée de la commune permettra la poursuite de la politique volontariste, ambitieuse et solidaire, avec cette année encore, aucune augmentation d’impôts.

 

La commune compte plusieurs budgets.

Le plus important est celui de la Ville avec  plus de 85 millions d’euros dont 19  160 944 euros sont inscrits pour la section d’investissement. Il est complété par le budget du port, ceux des caveaux, de la régie FAME (Fos actions manifestations et événements) ou encore du CCAS (Centre communal d’action sociale). Lire la suite