Benoît Hamon, candidat socialiste à la présidentielle, a visité, mardi 7 mars 2017, le site industriel de Kem One à Fos-sur-Mer. Il a été reçu par Frédéric Chalmin, directeur général de Kem One, et Jean-Philippe Gendarme, directeur du site de Fos-sur-Mer, en la présence du maire de Fos-sur-Mer. L’objectif de cette visite était de présenter au candidat la Plateforme industrielle et innovation de Caban Tonkin (Piicto) et « le formidable potentiel qu’elle offre pour l’avenir de l’industrie française, en termes d’écologie industrielle et d’innovation dans le domaine de la transition énergétique », pour reprendre les paroles de Jean-Philippe Gendarme.

Les atouts que présente la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-mer ont été développés : son exceptionnel potentiel foncier, ses connexions quadrimodales, l’engagement et l’implication de nombreux industriels avec l’appui des collectivités territoriales au sein de l’association Piicto
Cette dernière impulse une nouvelle dynamique très novatrice, celle d’une économie circulaire qui, à travers la recherche d’une mutualisation tant au niveau des services que des usages des matières premières et des flux énergétiques, permet de consolider les industries existantes et attirer de nouvelles implantations. Comme l’a souligné Jean-Philippe Gendarme, « Piicto fait de la Zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer une terre d’accueil pour l’innovation et la transition énergétique ».

Le maire de Fos-sur-Mer, ambassadeur des projets de Piicto, a défendu auprès de Benoît Hamon l’idée de « retravailler la politique générale sur l’industrie française », notamment sur une zone comme celle de Fos-sur-Mer, qui permet à la France de compter sur l’échiquier industriel international.