« Stéphanie, vous êtes notre ange-gardien » : en ce repas du jour du Beaujolais nouveau, que les seniors étaient invités à goûter au son de l’accordéon d’un musicien, Monique Potin, élue déléguée au Développement des relations avec les seniors, tient à rendre un hommage tout particulier à Stéphanie Kuentz-Vandamme, la responsable du foyer La Farigoule, qui a tout bonnement sauvé la vie d’une senior le mois dernier. En effet ce jour-là, au restaurant Le Pistou, Évelyne Vallès avale de travers – une « fausse route », suivant l’expression consacrée - et fait un malaise. Petite cause mais grand effet : « Elle était toute bleue sur sa chaise », se rappelle Stéphanie, qui l’allonge sur le sol et lui prodigue un massage cardiaque, durant de longues minutes, en attendant l’arrivée des pompiers. « Nos équipes sont bien entendu formées aux premiers secours, mais vous avez une compétence supplémentaire, que vous devez à votre activité de pompier, poursuit Monique Potin, à l’adresse de la responsable du foyer. C’est cette compétence qui vous a permis de sauver Évelyne, mais c’est également votre grand cœur, votre tempérament, votre humanité. » « Quand on le fait en uniforme, ça n’a rien à voir, nous explique la pompière volontaire. Mais sur un membre de sa famille – parce que je considère les seniors du foyer comme ma famille -, avec deux-cents paires d’yeux braqués sur vous, puisqu’on était en plein repas, et le mari aux pieds de sa femme, ça fait vraiment quelque chose… Quand les pompiers m’ont dit, en partant, "Ça va, elle respire toujours", quel soulagement ! » Clin d’œil du destin, cet événement s’est produit un vendredi : « Je ne suis jamais là, normalement, le vendredi », sourit Stéphanie. C’est que l’heure d’Évelyne Vallès n’avait pas sonné. Après quinze jours en réanimation à l’hôpital, elle en est revenue sans aucune séquelle ! « Nous avons bien l’intention de profiter très longtemps de votre sourire et de votre bonne humeur », ajoute encore l’élue. « Nous sommes une grande famille, ici, soudée et solidaire », a conclu le maire, Jean Hetsch. Très émues toute les deux, Stéphanie et Évelyne ont reçu un beau bouquet de fleur, sous les applaudissements de la salle, ainsi qu’un diplôme d’ange-gardien pour Stéphanie !